Accueil / Massage Coréen

Le massage Coréen

Un peu d’histoire :

La Corée est une péninsule d'Asie de l'Est d'environ 220 000 km² située entre le Japon et la Chine. Elle est surnommée « le Pays du matin calme ». La médecine coréenne consiste en un système médical traditionnel qui se développe sur la base de la culture inhérente de l'ethnie coréenne, en absorbant les théories de la médecine chinoise, assimilant ainsi son expérience en matière de prévention, de massages et de traitement des maladies. Depuis longtemps, il existe des liens d'amitié forts entre l'ethnie coréenne et l'ethnie han. Leurs échanges culturels, comprenant la médecine remontent à loin dans l'histoire.

Intérêt du massage :

Voici les principaux bienfaits de ce massage :

- une détente d’une rare profondeur
- agirait à titre préventif pour certaines maladies
- provoquerait un lâcher prise au niveau musculaire
- détente mentale
- lutter contre le stress
- dénouerait les tensions
- soulagerait le dos
- faciliterait le sommeil
- donnerait accès aux ressources de notre subconscient

Technique et principe:

La particularité de la relaxation coréenne est de n'utiliser quasi-essentiellement qu'un type de manœuvre appelée vibration. Le procédé se déroule en deux phases sur tapis de sol, habillé : l'une active où la personne est "secouée", l'autre passive où la personne "intègre" les sensations sans qu'il n'y ait aucun contact extérieur. Comme toujours dans les massages, le moment le plus important est celui de l'intégration.

Le but de la relaxation coréenne est de produire une ondulation "naturelle" du corps de la personne massée et de conserver cette ondulation assez longtemps pour que le cerveau en crée une persistance. C'est ainsi que durant la phase passive, la personne massée ressent fortement une "ondulation" provenant de son cerveau : c'est une phase exaltante et très relaxante.

S'ensuit la phase passive où l'on arrête quasi-brusquement la vibration coréenne du bras, où on étire ce dernier durant une petite seconde de manière un peu plus accentuée tout en l'élevant à une hauteur d'environ 15 centimètres du sol. Puis on lâche le bras pour qu'il percute le sol. Tout au long de la vibration coréenne, le bras est soulevé du sol de la hauteur correspondant au travail recherché.

Ces deux étapes constituent un cycle. Le plus souvent, au moins trois cycles identiques sont nécessaires.

Trop rapide, la vibration va fournir trop peu d'énergie et cette dernière va se concentrer sur les tissus les plus proches de la source de la vibration : dans le cas de la coréenne du bras, le coude va finir par être en souffrance. Et de plus, l'ondulation ne se propagera pas au corps entier. Aucun bénéfice !

Trop lente, la vibration va indubitablement produire des à-coups et ainsi léser les tissus proches et/ou distant tout en causant un stress mental important du aux chocs induit par les à-coups. D'autres effets sont loin d'être négligeables dont le fait que la vibration ne produit alors aucune ondulation du corps.

Le massage en vidéo
http://www.imineo.com/extrait.php?movie=181

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Massage#Massage
http://www.relax-massage.com/bienfaits,109.html

Pour aller plus loin…
http://home.nordnet.fr/~gastambide/somato/massage/relaxco.htm